Sélection renforcée pour le prêt sans apport

En cette période de baisse des taux d’intérêt, les banques et organismes de prêt multiplient leurs conditions d’octroi de crédit. Ils deviennent plus sélectifs, surtout avant d’accorder un prêt sans apport à leurs clients.

Zoom sur les conditions actuelles d’octroi de crédit

Les banques qui ne proposent plus de prêt sans apport ne manquent pas. Certaines acceptent quand même de prêter à 110 %, mais juste en faveur des ménages à hauts revenus. La différence des taux entre les profils privilégiés et les profils moins « chanceux » chez certains organismes de crédit est assez conséquente, car elle atteint 0,80 %. Les emprunts à courte durée de remboursement obtiennent également la faveur des établissements financiers, mais ce qu’on voudra surtout souligner, c’est la différence des taux octroyés aux clients qui participent financièrement jusqu’à 20 % de leur crédit et à ceux qui n’y participent pas. Cette différence est de 0,25 %. Bien entendu, c’est la première catégorie de clients qui est plus considérée.

10 % d’apport personnel ou une épargne de précaution

La règle des 10 % ne date pas d’hier, et elle est encore valable quoique certains prêteurs aient fait preuve de souplesse cette année. Dans un prêt hypothécaire, les banques parviennent à mieux sécuriser l’emprunt des ménages qui participent au financement de leurs frais de notaire et de leurs frais de dossier ainsi que leur garantie.

À défaut des 10 % de fonds propres, les établissements financiers vous recommandent la possession d’une caisse d’épargne de précaution. Dans cette caisse, vous placerez un minimum de 5 000 euros de fonds, ou bien un capital équivalent à trois mois de mensualités. D’ailleurs, une telle somme, une fois fructifiée, vous en aurez toujours besoin en cas d’imprévu.

Et si vous êtes jeune ?

Voici une autre condition d’obtention d’un crédit sans apport. Les banques comptent surtout sur l’éventualité d’une aide familiale à l’endroit de leurs jeunes clients trentenaires. Il faut quand même que l’emprunteur ait des revenus stables. Il se peut que vous n’ayez pas la possibilité de respecter la règle des 10 % de fonds propres, mais du moment où vous êtes jeune et que vous arrivez à prouver que vous êtes capable d’épargner entre 100 et 300 euros par mois dans les six mois qui précèdent votre demande de crédit, vous êtes solvable.

Les dernières nouvelles de la chute des taux

À la veille de la fin de l’année 2019, plus d’une dizaine d’établissements financiers ont baissé leurs taux. On évalue actuellement un recul moyen de 0,15 % pour les taux d’intérêt. Voici les détails :

  • un taux record de 0,35 % pour une durée d’emprunt de 12 ans
  • un taux record de 0,43 % pour une durée d’emprunt de 17 ans
  • un taux record de 0,55 % pour une durée d’emprunt de 20 ans
  • un taux record de 0,85 % pour une durée d’emprunt de 25 ans.

Ceux du prêt immobilier deviennent 1,10 % en moyenne sur une durée de remboursement de 15 ans. Ils sont un peu plus élevés au fur et à mesure que la durée s’allonge. Toutefois, pour bénéficier de ces taux sans apport, il faut vraiment respecter les conditions mentionnées plus haut.

condition d'octroi du prêt sans apport
  • RapideRapide

    Une réponse à votre demande de financement dans un bref délai. Un déblocage rapide de votre crédit.

  • DiscretDiscret

    Une confidentialité assurée du traitement des dossiers de prêt. Une sécurisation de toutes vos informations personnelles.

  • FiableFiable

    La garantie d’un service fiable pour votre financement. Le choix d’un prestataire de confiance pour vos opérations.

  • ProPro

    Une expertise mise à votre entière disposition. Un accompagnement complet à chaque étape de votre prêt.

Attention, emprunter de l’argent coûte de l’argent.