Rendre possible l’obtention d’un crédit immobilier quelle que soit sa situation

Votre situation, que vous jugez vulnérable, ne favorise pas l’obtention d’un crédit immobilier. Pourtant, vous avez bel et bien un projet d’acquisition d’une maison que vous tenez à cœur. Que faire ?

Vous rencontrez des difficultés financières

Vous avez quelques prêts en cours et votre capacité de remboursement en souffre déjà assez. Pas de panique, c’est la moindre des choses. Vous pouvez vous lancer au rachat de crédit. Cela consiste à regrouper ses crédits en cours. Par ailleurs, ne manquez pas de trouver des aides en vue de l’obtention d’un prêt. Cela existe.

Vous n’avez pas la possibilité de fournir des fonds propres. Pourtant, il s’agit bien là d’un prêt hypothécaire. Vous n’avez pas non plus de raison de vous inquiéter du moment où votre situation professionnelle est stable, encore moins si vous êtes en mesure de prouver que vous gérer bien vos finances et que vos comptes sont impeccables. Une autre solution si vous ne pouvez pas faire des apports personnels : négociez vu que vous pouvez mettre en hypothèque l’un de vos biens.

Le cas le plus délicat est l’interdit bancaire. Vous êtes fiché à la Banque nationale de Belgique ou à la Banque de France. Pensez au prêt familial ! Par tous les moyens, évitez les découverts bancaires. Vous aurez peut-être les moyens de régulariser vos dettes.

Votre situation professionnelle laisse à désirer

La pire des situations est d’être au chômage. Dans ce cas, trouver le moyen de démontrer que vous gérez bien vos comptes tient toujours. Les aides aux demandeurs d’emploi existent. Vous avez par exemple :

  • La Caisse d’allocations familiales (CAF)
  • Le Prêt à l’accession sociale (PAS)
  • L’Aide personnalisée au logement (APL)
  • Le Prêt à taux zéro (PTZ).

Vous pouvez solliciter l’une de ces aides en fonction de votre situation. Par ailleurs, si vous êtes chômeur, revoyez votre projet à la baisse.

Autre situation critique : le fait d’être en Contrat à Durée Déterminée, alors qu’il est souvent demandé d’avoir une situation professionnelle stable. En d’autres termes, vous n’exercez pas votre travail sous CDI. Le fait de revoir votre projet à la baisse tient toujours, mais en plus, vous aurez besoin de trois années pour démontrer que vous êtes sérieux et que vous pouvez rester stable dans l’exercice de votre métier. La parfaite maîtrise de votre gestion financière est aussi requise.

Le cas particulier des retraités

Les retraités ont également droit à la souscription au crédit immobilier quoique les plus jeunes aient plus de chance qu’eux. Vous avez un patrimoine ou un placement ? Vous pouvez l’utiliser comme garantie. Les fonds propres, vous en avez. Gonflez-les lors de votre souscription. Les organismes de crédit seront plus que rassurés. Surtout, n’ayez pas peur de comparer et de solliciter plusieurs organismes de prêt. Faites également appel à une assurance emprunteur, et là aussi, faites jouer la concurrence. Enfin, si vous êtes à quelques mois avant votre retraite. Anticipez votre baisse de revenu. Faites bien les calculs avant de vous lancer à la souscription à un crédit immobilier.

credit sans apport
  • RapideRapide

    Une réponse à votre demande de financement dans un bref délai. Un déblocage rapide de votre crédit.

  • DiscretDiscret

    Une confidentialité assurée du traitement des dossiers de prêt. Une sécurisation de toutes vos informations personnelles.

  • FiableFiable

    La garantie d’un service fiable pour votre financement. Le choix d’un prestataire de confiance pour vos opérations.

  • ProPro

    Une expertise mise à votre entière disposition. Un accompagnement complet à chaque étape de votre prêt.

Attention, emprunter de l’argent coûte de l’argent.