Quelques conseils pour votre assurance solde restant dû

Quand vous contractez un prêt hypothécaire, vous devrez la plupart du temps, conclure une assurance solde restant dû, assez élevée. Pourtant, cette assurance n’est pas obligatoire, comme l’assurance incendie, mais fait partie des critères impératifs que les banques vous imposent pour vous accorder un crédit.
Cela vaut tout de même de se renseigner et comparer les offres de prix.

L’utilité de l’assurance solde restant dû

En cas de décès durant votre crédit hypothécaire, l’assurance solde restant dû indemnise la société de crédit.
C’est aussi une protection pour votre conjoint, vos héritiers, qui n’auront plus à se soucier du remboursement du prêt, l’assurance SRD s’en charge.
Cette assurance est une des conditions souvent avancée par les banques pour vous accorder une réduction du taux hypothécaire.
En principe, vous êtes libre de la souscrire auprès de l’assureur de votre choix, partenaire ou non de votre banque. Il vaut la peine de comparer les offres, les différences de prix sont importantes et peuvent largement compenser la perte de la réduction de taux.

Quelques conseils pour choisir son assurance solde restant dû :

  • Vérifier la couverture : souvent la banque demande une couverture d’au moins 100%, d’autres formules sont possibles, en fonction de la contribution financière de chacun.
  • Qui est assuré ?

En principe c’est le preneur d’assurance qui est assuré et obligatoirement pour profiter des avantages fiscaux.
L’assurance croisée : celui qui conclut l’assurance est dégagé du remboursement en cas de décès de l’autre partenaire. Pas d’avantage fiscal dans ce cas.

  • Dans un couple, chacun sa propre assurance SRD ?
    Vous pouvez prendre une assurance sur vos deux têtes, quelle que soit la constitution de votre « couple emprunteur ».
    Cette solution est moins chère, jusqu’à 10% inférieure, mais n’est pas déductible fiscalement
  • Prime unique ou en plusieurs tranches ?

La prime unique est la plus avantageuse mais vous devez débourser une somme importante dès la conclusion du prêt.
L’étalement des primes : annuellement, par trimestre ou semestre, durant les deux premiers tiers du crédit, plus cher au final.

Comment est déterminée la prime ?

Cela dépend du crédit, du montant assuré et des facteurs santé liés à la personne. Des surprimes peuvent être imposées, sans jamais dépasser 125%, des recours sont envisageables.

Différence entre taux d’expérience et taux garanti ?

Taux garanti : la compagnie d’assurance fixe la prime sur base des statistiques officielles de mortalité, elle ne sera jamais modifiée.
Taux d’expérience : la prime est calculée sur la base des statistiques propres aux compagnies d’assurance, ce taux est souvent inférieur, il peut être revu après 3 ans.

Et les droits de succession ?

L’héritier paie-t-il des droits de succession sur le capital versé ?
Cela dépend : du % couvert, du régime de vie des partenaires qui ont acheté ensemble.
Mieux vaut mettre l’assurance SRD en gage : le capital est versé directement à la banque.

Assurance solde restant dû
  • RapideRapide

    Une réponse à votre demande de financement dans un bref délai. Un déblocage rapide de votre crédit.

  • DiscretDiscret

    Une confidentialité assurée du traitement des dossiers de prêt. Une sécurisation de toutes vos informations personnelles.

  • FiableFiable

    La garantie d’un service fiable pour votre financement. Le choix d’un prestataire de confiance pour vos opérations.

  • ProPro

    Une expertise mise à votre entière disposition. Un accompagnement complet à chaque étape de votre prêt.

Attention, emprunter de l’argent coûte de l’argent.