Prêt immobilier sans fonds propres, est-ce impossible ?

Acquérir une maison ou un appartement fait partie des priorités des Belges. Projet louable, c’est aussi un projet considérable, tellement considérable qu’il est la plupart du temps nécessaire de recourir à un prêt immobilier. Mais la majorité des banques et établissements de crédit exigent également un geste de la part de l’emprunteur, un apport personnel. Mais cet apport personnel est-il toujours nécessaire ? Les experts du crédit nous répondent.

Seuls 5% des emprunteurs peuvent prétendre à un prêt sans apport

Les organismes financiers établissement des règles strictes pour sélectionner les emprunteurs et les offres de prêt proposées. La règle est de 90%. Cela signifie que les emprunteurs lambda peuvent souscrire un prêt jusqu’à concurrence maximale de 90% du montant du projet. Encore, seuls 60% des emprunteurs peuvent atteindre ce seuil. Pour les autres, il faudra se contenter d’un financement à hauteur de 60 à 80%.

Toutefois, il subsiste quelques exceptions permettant de dépasser ces seuils. Il est notamment possible d’obtenir un prêt 100% ou 105%, à condition de satisfaire  des critères strictes. Revenus élevés et stables, situation familiale optimale, santé irréprochable, ce sont là des conditions sine qua none pour l’accession au prêt total. En règle générale, ce type de prêt s’adresse à de jeunes primo-acquéreurs bien établis.

Néanmoins, la banque nationale tient à limiter ce type de financement sans apport et fixe désormais la quantité de prêt dépassant les 100% à seulement 5% du volume des prêts. Accéder au prêt sans apport n’est pas impossible mais tend à devenir de plus en plus difficile.

Mais quelle est l’utilité d’un apport personnel ?

L’apport personnel est avant tout l’expression de l’implication de l’emprunteur dans son projet. Mais il servira également à couvrir une partie des charges générées par l’emprunt et le projet lui-même. Frais de dossier, assurance emprunteur, frais de garantie telle qu’hypothèque, ces charges sont supportées par l’emprunteur lui-même. En contrepartie, l’emprunteur bénéficie de taux d’intérêt plus intéressant. En effet, le taux croît avec le montant du prêt. Alors plus important sera l’apport personnel et moins élevé sera le taux d’intérêt. De façon générale, cet apport va de 10 à 20% du montant total du projet.

Des changements à prévoir pour 2020

De nouvelles mesures sont attendues pour l’année qui vient. Outre les mesures adoptées par la banque nationale, certaines régions ont également décidé de réduire les aides attribuées au projet immobilier. Attendez-vous à la suppression du bonus logement en Flandre. Jusqu’à présent, cette précieuse aide permettait d’avoir un financement complémentaire pour d’éventuels travaux de réparation. Début 2020, ce bonus disparaitra. L’emprunteur devra dès lors prévoir une marge supplémentaire pour couvrir les imprévus. Il faudra en tenir compte pour toute souscription de crédit. Les experts du crédit conseillent aux emprunteurs de constituer une épargne suffisante de 3 à 6 mois de salaire.

Prêt immobilier sans fonds propres
  • RapideRapide

    Une réponse à votre demande de financement dans un bref délai. Un déblocage rapide de votre crédit.

  • DiscretDiscret

    Une confidentialité assurée du traitement des dossiers de prêt. Une sécurisation de toutes vos informations personnelles.

  • FiableFiable

    La garantie d’un service fiable pour votre financement. Le choix d’un prestataire de confiance pour vos opérations.

  • ProPro

    Une expertise mise à votre entière disposition. Un accompagnement complet à chaque étape de votre prêt.

Attention, emprunter de l’argent coûte de l’argent.